Conseil Municipal du 26 juin : Intervention de Frédéric Faverjon sur l’approbation du Réglement Local de Publicité Intercommunal
Partager

Nous nous réjouissons de la volonté de Dijon Métropole d’élaborer un RLPI, de la concertation qui a pu avoir lieu pour l’élaboration de ce projet (site internet, exposition). Les écologistes ont apporté une contribution riche et fournie à ce projet.

Nous sommes satisfaits du zonage qui permet de réduire la pollution publicitaire avec un effort sur la qualité paysagère et patrimoniale des centres urbains et des centres bourgs. Nous sommes satisfaits de la préservation des zones résidentielles et des zones touristiques.

Nous sommes satisfaits de la suppression des panneaux de 12 m² même si nous aurions pu les supprimer également dans les zones commerciales. D’autant que ces panneaux affichent, compte tenu de leur coût, des publicités pour des produits de multinationales et non pour des productions locales.

Nous sommes satisfaits de la diminution de la durée autorisée d’éclairage qui est plus stricte que la réglementation nationale.

Cependant, nous regrettons que le mobilier urbain ne soit pas intégré dans le RLPi proposé. Ce mobilier urbain est en effet un élément du cadre urbain et doit garantir un équilibre entre l’information publicitaire et l’information à caractère général et artistique.

Nous sommes à un point d’étape : la présentation du projet, suite à la concertation rappelée précédemment et la sollicitation de l’avis du conseil municipal. Nous demandons donc, au nom du groupe EELV, l’intégration du mobilier urbain dans le Règlement Local de Publicité intercommunal.

Compte tenu des multiples avancées par rapport à la situation antérieure, les élus écologistes voterons pour ce projet.

Frédéric Faverjon