CONSEIL METROPOLITAIN DU 26 SEPTEMBRE : AVIS DES ECOLOGISTES SUR LE SRADETT
Partager

Le SRADDET est un document fondamental dans la lutte contre le changement climatique. Il définit la stratégie d’aménagement du territoire et les mesures pour les mutations à mettre en œuvre pour adapter notre territoire et nos modes de vie aux réalités climatiques.
Nous partageons donc l’objectif global de tendre vers une Région « zéro carbone » à l’horizon 2050. Cette ambition s’avère d’autant plus évidente qu’en 2016, selon le réseau de scientifiques régional Hyccare, la Bourgogne-Franche-Comté a subi une hausse de +1°C avec des conséquences sur la ressource en eau que l’on vit notamment depuis plus de deux ans; qu’une nouvelle hausse de + 1° est prévue pour le milieu du siècle dans la perspective d’une hausse de + 4° en 2100 si on n’agit pas dès aujourd’hui sur la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre. 
L’agriculture sous toutes ses formes est un des secteurs les plus touchés par le changement climatique, impactant fortement l’économie régionale dont elle est un des pilier forts, et qui  commence à être fragilisée. 
Nous partageons ainsi l’esprit général du document qui fait de la transition écologique et l’adaptation climatique une force pour le développement de la Région. Forte de son patrimoine culturel et naturel, de sa qualité de vie, de sa ruralité, tous ces secteurs représentent donc un potentiel pour que la transition énergétique et la transition agricole soient des vecteurs de prospérité.
La Région veut donc accompagner les transitions à travers 3 axes prioritaires déclinés en 33 objectifs qui s’imposeront à nos documents d’urbanisme que ce soit le Scot ou le PLUI-HD. 
Nous partageons la plupart des objectifs dont ceux fondamentaux d’une zéro artificialisation nette des sols à l’horizon 2050, d’intégrer la biodiversité en amont de tous les projets d’aménagement, de construire une ville verte, d’économiser l’énergie tout en développant les ENR favorables à l’économie régionale, des déplacements faciles et non polluants pour le quotidien, de santé environnement afin de mieux respirer, et inscrire ces ambitions sur le papier c’est bien. 
Pour autant, montrer à chaque niveau de décision qu’on le fait dès maintenant, c’est mieux. Nous serons donc attentifs à l’application de ces objectifs partagés et à décliner concrètement dans nos territoires infra-régionaux. 
Notre avis favorable à ce projet de SRADDET est sous conditions des choix budgétaires qui garantissent véritablement la mise en œuvre de ces actions et qu’aucun projet ne vienne contredire ces objectifs à l’instar d’un Center Parc ou encore de la fermeture de haltes-ferroviaires! D’autant que le rapport annuel sur les finances publiques locales montre que la Région a de belles marges budgétaires pour investir et financer la transition écologique face à l’urgence climatique.