À la Une

Actualité

Communiqués

  1. Baisse du budget du logement social : un coup d’arrêt à la solidarité nationale et à la transition énergétique

    L’accès au logement pour toutes et tous doit rester une priorité nationale. Historiquement, les bailleurs sociaux ont contribué à la construction, la rénovation et la gestion d’un parc de logements dédiés aux personnes dont les revenus sont modestes ou fragilisés. Selon l’Union Sociale pour l’Habitat, ce sont actuellement 65% des ménages qui sont éligibles au logement social avec 4 millions de mal-logés. …

    Lire la suite
  2. Sauvons le logement social !

    Les élu-e-s écologistes et leur association d’élu-e-s, La FÈVE, sont opposé-e-s à la baisse de 5 € mensuels des APL et dénoncent la démagogie du Gouvernement qui intime aux bailleurs sociaux de diminuer concomitamment les loyers, ce qui entraînerait une diminution de 1,4 milliards € du budget des organismes HLM. Cela risque de porter un coup fatal aux bailleurs sociaux qui verraient leurs fonds propres disparaître, ce qui les empêcherait de construire et rénover. Premiers touchés, les locataires dont les conditions de vie subiront une dégradation par le manque d’entretien de leur habitat, mais aussi par l’augmentation de leur facture énergétique pour cause de manque de rénovation énergétique. …

    Lire la suite

Nos Elus

Le projet écologiste

  1. (à lire) La biodiversité une chance nous avons un plan B !

    Un livre de Sandrine Bélier et Gilles Luneau, publié chez Actes Sud. «Les enjeux de la biodiversité concernent toute la société. Des citoyens et des entreprises ne suffisent pas pour réussir une transition écologique, l’harmonisation des efforts, leur évaluation, leur coordination relèvent de politiques publiques. Quand elles sont efficaces, on réalise que la politique sait encore prendre le pouls du territoire.[…] Il y a une responsabilité partagée des politiques mais aussi des médias, qui classent encore la biodiversité dans une case annexe alors qu’elle devrait être au centre de la politique. Elle devrait être un indicateur, une jauge de la politique et des élu(e)s. Au lieu de cela, la préservation de la biodiversité est assimilée au sort de trois grenouilles colorées ou d’un grand singe en un point particulier du globe, de préférence à des milliers de kilomètres de chez nous. Alors que c’est vital, au sens strict, pour nous» …

    Lire la suite

Lettres des élu/es de l'agglomération dijonnaise

Remonter